Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit

2 mai 2008

Mot de l’évêque - Église d’Avignon n°39 - mai 2008

Au lendemain de la Résurrection, Jésus a donné à ses apôtres des consignes claires : “Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint- Esprit et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit” (Mt 28, 19-20). Ces ultimes directives de Jésus, depuis 2000 ans l’Église les met en œuvre. Aujourd’hui encore, comment ne pas s’émerveiller devant la manière dont notre Église diocésaine continue à vivre ces consignes de Jésus ?

Je pense à toutes les Centres de Préparation au Baptême qui tout au long de l’année catéchisent les parents qui viennent demander le baptême de leur enfant, au Service diocésain du catéchuménat et à toutes les équipes qui cheminent avec des catéchumènes adultes ou en âge scolaire. Il y a toute la catéchèse qui se vit humblement de semaine en semaine dans chacune de nos paroisses, le pèlerinage retraite à Lourdes avec les jeunes de Profession de Foi, les retraites de Confirmation et toutes les activités des aumôneries durant lesquels les aumôniers et les animateurs cherchent à transmettre la foi à nos jeunes.

Je pense à tout le travail d’évangélisation accompli par les Centres de Préparation au Mariage et par les prêtres et les diacres qui passent tant d’heures à cheminer avec les jeunes qui se préparent à recevoir le sacrement du mariage. La journée des fiancées de l’année a été cette année encore une journée formidable durant laquelle toute l’équipe du Service diocésain de la pastorale familiale aidée par de nombreux couples a permis à plus de 70 couples de fiancés de découvrir un beau visage de l’Église.

Je pense également à toutes les équipes d’accompagnements des familles en deuil qui cheminent avec tant de gens atteints dans leur chair par le départ d’un des leurs, elles leur permettent de découvrir combien la mort n’est pas le dernier mot de la vie et combien l’Église entoure de toute sa compassion et de toute sa prière les défunts et leur famille.

Je pense à tous les groupes et mouvements qui proposent tout au long de l’année des formations pour permettre à tous de découvrir Jésus Ressuscité, d’apprendre à vivre de sa vie dans l’aujourd’hui de nos vies. Si nous pouvions faire l’inventaire de tout ce qui se vit, nous serions émerveillés.

Je pense aussi à toutes les initiatives d’évangélisation prises par les communautés ou réalités nouvelles à leur manière. Ils rejoignent souvent des gens qui n’oseraient plus franchir la porte de nos Églises et ils leur annoncent la bonne nouvelle de Jésus Seigneur et Sauveur de chacun de nous.

Durant ce mois de mai, nous aurons en Avignon le colloque annuel de “Communion Évangélisation” auquel vous êtes tous invités et dont le thème cette année est de réfléchir et de partager toutes nos expériences touchant à la première annonce du kérygme.

Mais j’ai oublié de citer les derniers mots de Jésus que nous rappelle saint Matthieu : “Et voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fi n des temps”. Ainsi, à travers toutes nos initiatives pour transmettre la foi, pour évangéliser, pour témoigner, pour former, Il est là présent au milieu de nous. Quelle joie de le savoir présent en chacun de nous !

Quelle joie de le savoir agissant en chacun de nous ! Bien sûr, l’Église ne sera jamais triomphante ici-bas, elle sera toujours en butte à la contradiction ; comme pour Paul autrefois, il y aura toujours des gens pour nous dire : “On t’écoutera là-dessus une autre fois !”. Mais, il y aura également toujours des hommes et des femmes qui seront bouleversés par leur rencontre avec le Christ et qui nous toucheront profondément par tout ce qu’ils vivent de beau dans la puissance de l’Esprit Saint.

Oui, elle est belle notre Église ! Elle est rayonnante de la présence du Seigneur et nous tous, comme des vases d’argile, nous portons en nous un trésor fabuleux et nous devons en témoigner par toute notre vie.