Comme elle est belle notre Église !

juin 2007

Mot de l’évêque - Église d’Avignon

Au matin de la Pentecôte, dans la maison Église, les disciples de Jésus sont tous réunis quand soudain ils virent comme un feu qui se partageait en langues et il s’en posa une sur chacun d’eux et ils furent remplis de l’Esprit Saint.

Immédiatement, sans attendre, ils sortent, ils proclament les merveilles de Dieu, ils témoignent que Jésus est vivant dans leur vie. L’Église est née et depuis deux mille ans, malgré toutes nos limites, malgré toutes nos pesanteurs, l’Esprit continue à être à l’œuvre dans le cœur des croyants.

En cette période des confirmations, sans faire de bruit, l’Esprit envahit le cœur des confirmands avec trois objectifs précis : leur permettre de devenir des saints en se laissant habiter et conduire par lui, leur donner de trouver leur place dans le Corps du Christ, et enfin les appeler à devenir à leur tour témoins et apôtres de Jésus.

En cette période des premières communions, nombreux sont les jeunes de nos paroisses qui vivent leur première rencontre personnelle avec Jésus. Pour la première fois, ils se nourrissent du corps du Christ et le Christ vient en eux pour les assimiler à lui et leur permettre de dire à leur tour : “Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi.

En cette période où les baptêmes se multiplient chaque dimanche, nombreux sont les petits enfants qui mystérieusement naissent à une vie nouvelle ; ils naissent à la vie d’enfant de Dieu pour trouver à leur tour le chemin de la vie et du bonheur que la Trinité sainte, veut pour chacun de nous et pour tous les hommes de tous les temps. Quel mystère que cette nouvelle naissance ! Sans bruit, le Dieu trois fois saint, la Trinité sainte vient faire sa demeure dans le cœur d’un petit homme et une histoire d’amour commence entre Dieu et lui.

En cette période où les mariages se multiplient chaque samedi dans nos paroisses, Dieu mystérieusement s’engage auprès d’une femme et d’un homme pour leur donner son propre amour divin et leur permettre de grandir ensemble sur le chemin de l’amour et du bonheur. Leur couple est alors appelé à devenir une petite Église où la vie humaine et divine va pouvoir se développer et grandir dans l’amour.

Les prêtres sont mystérieusement les artisans de cette vitalité de l’Église. Ils en sont les serviteurs et à travers les sacrements dont ils sont les ministres, ils vivent une véritable paternité spirituelle. Ils engendrent le peuple de Dieu. Leur mission, indispensable au cœur de l’Église est d’être ainsi au service du peuple de Dieu pour lui donner de se développer, de déployer tout son dynamisme divin au cœur du monde d’aujourd’hui.

L’ensemble des baptisés a alors pour mission de déployer la richesse de leur grâce baptismale dans leur vie quotidienne en devenant d’authentiques témoins de Jésus et de son amour au milieu du monde où ils sont présents. Ils remplissent alors pleinement leur mission de construire le Corps du Christ de génération en génération. L’Esprit Saint sera auprès d’eux pour les aider, pour venir au secours de leur faiblesse et leur permettre de devenir des saints, les saints dont le monde a tant besoin. En cette période où vont avoir lieu les ordinations – deux prêtres, un diacre en vue du sacerdoce et trois diacres permanents – nous ne pouvons que rendre grâce pour la fécondité de notre Église qui, par ailleurs, vient de donner un évêque à l’Église de Montauban en la personne de Monseigneur Bernard Ginoux. L’Église est belle et toujours aussi vivante et rayonnante. Bien sûr, elle est composée de pécheurs et parfois nous souffrons profondément devant la chute de l’un des siens. Aussi, nous le savons, nous sommes tous pauvres et petits, mais nous pouvons vivre dans une confiance totale, dans l’humilité mais aussi dans la certitude que l’amour de Dieu ne nous manquera jamais. C’est Dieu qui fera tout en nous, c’est l’amour seul qui compte.

+ Mgr Jean-Pierre CATTENOZ
2007