Déclaration à propos de la situation des chrétiens et des minorités en Irak

9 août 2014
 
Avec le Saint-Père, tous les chrétiens du Vaucluse suivent avec une vive préoccupation les nouvelles dramatiques qui nous parviennent et concernent des populations sans défense d’Irak et de toute la région. Les Communautés chrétiennes et certaines minorités sont particulièrement frappées : c’est un peuple qui fuit ses villages en raison de la violence qui, ces jours-ci, est en train de sévir et de bouleverser la région.

Pendant la prière de l’Angélus, le 20 juillet dernier, le Pape avait lancé ce cri de souffrance : « Nos frères sont persécutés, ils sont chassés, ils doivent abandonner leurs maisons sans avoir la possibilité de rien emporter avec eux. À ces familles et à ces personnes, je veux exprimer ma proximité et ma prière constante. Très chers frères et sœurs qui êtes ainsi persécutés, je sais combien vous souffrez, je sais que vous êtes dépouillés de tout. Je suis avec vous dans la foi en Celui qui a vaincu le mal ! »

À la lumière de ces événements angoissants, et avec le Saint-Père nous redisons notre proximité spirituelle à tous ceux qui traversent cette très douloureuse épreuve, qu’ils soient chrétiens ou membres de minorités religieuses, et nous nous unissons aux appels pressants des évêques du lieu, demandant pour eux-mêmes et leurs Communautés dans le malheur, que s’élève sans répit de toute l’Église une prière unanime pour demander à l’Esprit Saint le don de la paix.

Avec le Saint Père et toute l’Église, nous adressons en outre un pressant appel à la Communauté internationale afin qu’elle agisse pour mettre fin au drame humanitaire qui se déroule et qu’elle s’emploie à protéger tous ceux qui sont concernés ou menacés par la violence et à assurer les aides nécessaires, surtout les plus urgentes, à ces innombrables réfugiés dont le sort dépend de la solidarité d’autrui.

Nous nous unissons au Saint Père qui en appelle à la conscience de tous et il redit à chaque croyant : « Que le Dieu de la paix suscite en tous un authentique désir de dialogue et de réconciliation. On ne triomphe pas de la violence par la violence. On triomphe de la violence par la paix ! Prions pour demander la paix. Marie, Reine de la paix, prie pour nous ! »
 

Avignon, le 9 août 2014
 
Mgr Jean-Pierre Cattenoz, les prêtres, les diacres et tous les chrétiens du Vaucluse