Ensemble à l’écoute des Actes des Apôtres

13 septembre 2003

Il y a un an, je vous invitais tous à prier pour demander à l’Esprit Saint de nous donner sa lumière, de nous montrer le chemin par lequel il voulait conduire notre Église dans les années qui viennent. Pendant une année, de nombreuses initiatives de prière ont été prises : groupes de prière, temps d’adoration du Saint-Sacrement, récitation du rosaire. Je ne cesse de rendre grâce à Dieu pour tout ce que nous avons vécu !

Aujourd’hui, je porte dans mon cœur la certitude qu’il nous faut maintenant retourner à la source, pour trouver la lumière et je voudrais vous inviter tous à relire et à méditer les Actes des Apôtres. Moi-même, dans le bulletin diocésain, j’essaierai de relire avec vous les Actes pour découvrir dans la naissance et la croissance de la première communauté chrétienne les grandes lois de toute vie ecclésiale et de toute vie chrétienne. La bonne nouvelle de Jésus a pris corps dans la communauté née le jour de la Pentecôte et les Actes nous montrent comment cette communauté, sous la conduite de l’Esprit Saint, a grandi et s’est développée jusqu’à se répandre par toute la terre.

Aujourd’hui, je voudrais relire avec vous le chapitre premier pour y découvrir les préparatifs de la première évangélisation, ces préparatifs restent ceux-là mêmes par lesquels nous pouvons nous préparer à annoncer à notre tour aujourd’hui la bonne nouvelle à tous nos frères.

Au lendemain de Pâques, Jésus ressuscité a donné, dans l’Esprit Saint, ses instructions aux apôtres qu’il avait choisis (cf. Ac 1, 2). Aujourd’hui encore, il nous faut prendre du temps pour recevoir les instructions de Jésus, instructions que nous trouvons à chaque page des évangiles. Il nous faut prendre du temps chaque jour pour lire et relire l’évangile, mais en le lisant dans la puissance de l’Esprit Saint. Un chrétien devrait prendre chaque jour quelques minutes pour lire une page d’évangile et se laisser ainsi instruire en direct par Jésus. En ouvrant mon évangile, je devrais toujours prendre quelques instants pour demander à l’Esprit Saint de me guider dans ma lecture, d’ouvrir mon cœur aux instructions que le Seigneur veut me donner.

Puis Jésus demande aux disciples d’attendre la venue de l’Esprit dans lequel ils seront baptisés, c’est-à-dire plongés. L’Esprit Saint sera pour eux une force qui leur permettra de devenir les témoins de Jésus par toute la terre (cf. Ac 1, 4-8). Il en est de même pour nous, nous ne pourrons pas être d’authentiques témoins de Jésus sans nous laisser saisir et habiter par l’Esprit Saint.

Aussitôt après l’Ascension, l’auteur des Actes nous montre les disciples qui rentrent à Jérusalem et gagnent la chambre haute où ils se tenaient habituellement. Et là, tous unanimes, ils étaient assidus à la prière avec quelques femmes dont Marie la Mère de Jésus. Ils étaient tous unanimes, l’unanimité est essentielle aujourd’hui comme hier à toute vie ecclésiale ; et le démon sait très bien comment s’y prendre pour mettre par terre une communauté : y introduire des divisions. Nous savons tous combien nous avons sans cesse tendance à critiquer à médire les uns des autres, seule l’humilité et la charité nous permettront de vivre tous unis, tous unanimes dans la prière. Puis les Actes insistent sur l’assiduité dans la prière, pour nous ouvrir au don de Dieu. Je rends grâce pour toutes les initiatives de prière qui ont vu le jour l’an dernier et je souhaite que tous nous puissions continuer à être des hommes et des femmes de prière.

Enfin, les disciples sont en prière avec Marie, la Mère de Jésus et cette présence de Marie est essentielle. Au jour de l’Annonciation, le Fils de Dieu a pris chair en elle dans la puissance de l’Esprit Saint ; à la veille de la Pentecôte, Marie s’apprête à enfanter de nouveau, toujours dans la puissance de l’Esprit Saint, elle s’apprête à enfanter le corps du Christ, l’Église, une mission qu’elle poursuit tout au long de l’histoire, elle ne cesse d’être mère pour nous enfanter à la vie divine dans la puissance de l’Esprit Saint.

Ainsi, pour nous préparer à évangéliser, à être missionnaire, à vivre la Pentecôte, saint Luc l’auteur des Actes nous montre le chemin : prendre du temps pour recevoir les instructions de Jésus dans la puissance de l’Esprit, se laisser revêtir de la force de l’Esprit Saint, demeurer unanimes et assidus dans la prière en demandant à la sainte Vierge qu’elle continue à exercer sa maternité sur nous, sur nos communautés pour nous engendrer à cette vie divine pour laquelle nous sommes faits.

+ Jean-Pierre Cattenoz
13 septembre 2003