Le Mot de l’Evêque

5 décembre 2014

Mot de l’évêque - RCF, 28 novembre 2014

Mobilisation de RCF en vue du Radio don
 
RCF vit grâce à ses donateurs : à travers les dons qui sont faits par le diocèse mais aussi par tous les autres donateurs comme les auditeurs qui sont sollicités en ce moment.
J’encourage les auditeurs à aider notre Cross Media de manière à soutenir les efforts qui sont faits. Il est vrai que nous pourrions faire bien d’autres choses si nous en avions les moyens ; je pense notamment au personnel : nous tournons avec un personnel extrêmement réduit. Nous n’avons pas de journaliste à proprement parler, tout simplement par manque de moyens. Malgré ce peu de moyens, nous arrivons à faire des exploits quotidiens. Il serait souhaitable que nous puissions avancer un peu plus : on compte vraiment sur la générosité de toutes et de tous !
 

Visite du Pape à Strasbourg …sans bain de foule

Le Saint Père avait un programme chargé et d’ailleurs il a prévu de venir visiter l’Eglise de France. Là, le but de sa rencontre était de venir parler aux instances européennes présentes à Strasbourg.
Pour ma part, j’ai été très surpris de voir certains visages, qui habituellement ne sont pas très proches de l’Eglise. Ils sont venus, avaient l’air heureux d’écouter le Pape et se sont même levés pour l’applaudir. On prend là, conscience que l’Eglise ne représente « aucune division militaire », comme l’avait dit Staline autrefois, mais, par contre, elle continue à être écoutée. Chaque fois que le Pape se déplace, les autorités internationales sont à son écoute. Tiendront-elles compte de ce qu’il a dit, je ne le sais pas, mais le rôle de l’Eglise et du Saint Père est de rappeler à temps et à contretemps que l’Europe ne peut pas seulement se construire sur l’économique : elle doit d’abord redécouvrir son dynamisme qui s’appuie sur les personnes, pour construire dans l’idéal des fondateurs de l’Europe.

L’Europe, comme l’a rappelé le Saint Père, est une vieille dame qui a du mal à marcher, et surtout à se développer. Il faut souhaiter qu’elle retrouve une seconde jeunesse, qui nécessite probablement beaucoup moins d’égoïsme, de repliement sur soi. Alors comment peut se déployer toute la richesse humaine qui est celle de l’Europe ? Comment l’Europe peut-elle rester accueillante à toutes les réalités qui l’entourent ? Nous avons maintenant le scandale de la Méditerranée qui devient un véritable cimetière pour de nombreuses populations. Le Pape en a parlé, sera-t-il entendu ?

De la même manière, nous avons de plus en plus de terres en friche en Europe ; et en même temps, l’Afrique aurait vraiment besoin d’un plan Marshall de l’agriculture pour lui permettre de déployer toutes ses richesses afin d’arriver à une autosuffisance alimentaire.
Nombreux sont ceux qui souhaitent cela : je rencontre régulièrement un ancien ministre de l’agriculture qui essaie, encore aujourd’hui de rencontrer des experts internationaux pour relancer cette idée de plan Marshall pour l’Afrique. Les responsables du conseil pontifical Cou Unum soutiennent également cette idée de plan.

L’Europe a bien du mal à ne pas sombrer dans le marasme et dans une crise d’identité et d’espérance ; comment pourrait-elle au contraire, retrouver l’ idéal qui a bâti l’Europe des cathédrales, des monastères, pour pouvoir retrouver le dynamisme vital qui semble bien absent de tous nos conflits politiques, idéologiques, syndicaux ? La France en particulier, dans les médias, tous les jours, ne montre pas un bien beau visage, avec des détournements de fond, des jérémiades sans fin…
 

Travaux de la Métropole Notre-Dame des Doms

Les travaux avancent avec le risque, qu’en période de crise économique, les finances ont du mal à suivre. J’espère quand même, que l’Etat arrivera à répondre à sa promesse de suivre le plan directeur de restauration de la Métropole. J’espère que les travaux seront achevés fin 2015 ou au plus tard début de l’année 2016. Et nous aurons la joie de retrouver notre cathédrale, la Métropole…d’ailleurs ce nom de métropole vient du fait qu’autrefois le diocèse d’Avignon était métropolitain par rapport à un certain nombre de diocèses des environs…d’où le nom de cathédrale métropolitaine…et c’est pour ça, qu’à titre historique, l’évêque d’Avignon a le titre d’archevêque.
 

Entrée dans l’Avent

Le Temps de l’Avent est un temps où on se prépare à accueillir Celui qui veut être la lumière du monde et le sel de la terre, et Celui qui nous invite, en Lui, à le devenir. Il faut donc vraiment nous préparer à accueillir une nouvelle manière de vivre dans le Christ. Souvent on se trompe sur la finalité de l’Eglise : l’Eglise n’est pas d’abord une morale ou une manière de vivre, c’est d’abord une vie dans cet Enfant qui veut naître chaque année en nous. Et pour nous préparer à L’accueillir pour cette vie nouvelle, nous avons 4 semaines avec 4 Dimanches de l’Avent.

Je souhaiterais que le mot de Paix que les anges prononceront pendant la Nuit de Noël soit le leitmotiv de notre réflexion : quelle est donc cette Paix que l’Enfant Dieu de la Crèche veut nous apporter aujourd’hui encore, à chacun de nous, à notre monde, à notre Eglise pour que nous puissions vivre d’une nouvelle manière ?