Nous allons donc pouvoir ouvrir nos églises à la célébration publique de la messe

23 mai 2020

A tous les prêtres du diocèse

Chers frères,

Suite à la décision par Conseil d’État le Premier ministre a signé un décret concernant la liberté des cultes. Nous allons donc pouvoir ouvrir nos églises à la célébration publique de la messe et des sacrements. Cette nouvelle est une grande joie pour nous tous et je vous invite à la fêter dans vos paroisses. Mais attention, nous portons une responsabilité, celle de respecter ce qui nous est demandé dans le décret officiel, sur le plan sanitaire.

Pour nous aider dans l’accueil des fidèles et dans la célébration du culte, la Conférence des Évêques de France a publié un texte qui présente les dispositions pratiques et nous donne des éléments de discernement pour garantir au mieux la sécurité des fidèles à un moment où le virus Covid-19 est encore présent. Vous le trouverez en pièce jointe. Lisez-le attentivement et intégralement puisqu’au-delà de la messe il aborde les autres sacrements.

Vous pourrez alors, avec les paroissiens, mettre en œuvre les consignes sanitaires nécessaires et, en premier lieu, la distanciation physique. Même si une certaine adaptation dans l’espace et le temps est normale, l’important est que vous ayez toujours en mémoire que l’épidémie est là !

Le conseil épiscopal et moi-même tenons à insister sur plusieurs points :

  • Le lieu : il est important de respecter la distanciation et d’afficher à la porte le nombre de places possibles.
  • Entrée et Sortie différentes sauf si cela n’est absolument pas possible.
  • Une ou plusieurs personnes à l’accueil avec du gel hydroalcoolique, et qui conduisent les personnes à leur place.
  • Il nous semble acceptable de placer sur un même rang, les parents et les enfants vivants sous le même toit.
  • Attention, ne laissez aucun papier sur des présentoirs, privilégiez le placement de la feuille paroissiale sur les places distanciées (c’est une forme de marquage) ;
  •  Le plan proposé ci-dessous vous aidera à visualiser et à l’adapter à vos lieux de cultes :

  • En ce qui concerne la désinfection des lieux entre deux célébrations rapprochées (de quelques heures ou du jour au lendemain), il faut prévoir le temps suffisant et les personnes pour l’accomplir. Pour les bancs et les accoudoirs, vous pouvez demander aux paroissiens de venir chacun avec un mouchoir ou une gaze et un gel hydroalcoolique pour nettoyer en partant leur place. Une première étape consiste à nettoyer systématiquement les poignées des portes (si on ne peut pas les laisser ouvertes, ce qui serait l’idéal).
  • Le masque : conformément au décret paru aujourd’hui 23 mai (cf. en Pièce Jointe), le port du masque est obligatoire pour tous les fidèles et pour les ministres se déplaçant dans l’Église, sauf durant leur présence dans le chœur durant la célébration, pour la communion, il faut le porter. Pour la visière au moment de la communion, la décision reste à votre appréciation.
  • La quête : les quêteurs portant gants et masques, avec des paniers munis d’un manche, passent devant chaque rangée. L’autre solution est de proposer aux fidèles de déposer leur offrande dans le panier tenu à la sortie par les paroissiens quêteurs.
  • La communion eucharistique : le choix est laissé de la procession ou de la distribution sur place… les consignes sanitaires sont à respecter et rappeler à chaque messe (désinfection des mains avant et après, port du masque obligatoire ; le port de la visière pour le ministre eucharistique est laissé à l’appréciation de chacun).

En raison du Covid-19, et pour ne pas multiplier les offices dans un même lieu et un même jour, je prends un décret autorisant exceptionnellement la célébration des baptêmes et des mariages dans des chapelles ou autres lieux privés à l’appréciation des curés pour le temps de la pandémie, tout en demandant l’engagement des demandeurs à respecter les règles sanitaires et à fournir au célébrant toute l’aide nécessaire.

Vous trouverez également en pièce jointe les plans de sortie du confinement des paroisses de Carpentras et d’Orange, vous pourrez vous en inspirer.

Je vous souhaite à tous une bonne préparation à la fête de Pentecôte dans la joie de pouvoir de nouveau célébrer l’eucharistie avec nos paroissiens.

Je vous assure de ma prière à toutes vos intentions dans la joie du Ressuscité.

+ Jean-Pierre Cattenoz
Archevêque d’Avignon