Il a fait pour nous des merveilles

9 septembre 2008

Mot de l’évêque - Eglise d’Avignon n°41 - Septembre 2008

Une nouvelle année pastorale commence. Je voudrais, par avance, rendre grâce au Seigneur pour toutes les merveilles qu’il accomplira au milieu de nous durant cette année.

Au soir de Pâques, le Seigneur ressuscité a rejoint les disciples d’Emmaüs pour faire route avec eux. Aujourd’hui encore, il nous rejoint tous au cœur de notre vie quotidienne pour faire route avec nous.

Il rejoint tous les jeunes qui vont reprendre le catéchisme pour une nouvelle année. Il rejoint tous les jeunes qui vont rejoindre les aumôneries du diocèse pour grandir dans la foi ou se préparer à recevoir le sacrement de la confirmation. Il rejoint tous les jeunes qui viendront demander à leur curé à se préparer pour recevoir le sacrement de mariage. Il rejoint tous ceux et celles qui ont soif d’aller plus loin dans
la découverte de celui qui seul peut donner sens à leur vie. Mais il rejoindra aussi tous ceux qui mystérieusement, à travers tel ou tel événement de leur vie, découvriront sa présence auprès d’eux et sentiront naître et grandir en eux le désir d’aller plus loin avec lui. Enfin, beaucoup viendront, tout simplement, sonner à la porte de nos presbytères pour demander tout simplement une écoute fraternelle, et ils se réjouiront de trouver un prêtre pour les accueillir et pour
partager avec eux tout ce qui habite la profondeur de leur cœur.
Mystérieusement, il veut faire route avec chacun d’eux. A chacun, il demandera comme autrefois : “De quoi discutiez-vous en chemin ?” Chacun sera invité à livrer à Jésus tout ce qui habite son cœur, et Jésus accueillera tout dans son cœur divin. Il fera route avec chacun dans le silence de l’écoute et de l’accueil. Puis viendra le moment où il invitera
chacun à ouvrir sa bible pour découvrir à travers toute l’histoire sainte tout ce qui le concernait. Chacun aura le cœur tout brûlant tandis que Jésus ouvrira son cœur à l’intelligence de sa parole. Sur ce chemin, chacun trouvera un frère ou une sœur pour l’aider à entrer dans la richesse de la parole de Dieu et à cheminer à la rencontre du Seigneur
au souffle de l’Esprit.

Je voudrais rendre grâce pour tous ceux et celles qui, dans chacune de nos paroisses, sont disponibles pour faire route avec les enfants des catéchismes, avec les jeunes des aumôneries, avec tous ceux et celles qui auront besoin d’être accueillis et écoutés pour les aider à aller à la rencontre du Seigneur. Malgré toute notre pauvreté à tous, le Seigneur se réjouit de pouvoir à travers nous aller toucher les cœurs des hommes d’aujourd’hui pour leur révéler son amour.

Je rends grâce pour tous les prêtres du diocèse qui, malgré les multiples responsabilités qui sont les leurs, restent disponibles pour être accueillants à tous. Grâce à eux, à travers tout le diocèse, l’Évangile est annoncé et la charge pastorale qui est celle de l’évêque est assumée. Dans chaque paroisse, le curé participe à la triple mission confiée à
l’évêque, celle d’enseigner, celle de sanctifier et celle de conduire le peuple de Dieu à la réalisation du projet créateur qui est l’Église.

Ensemble, nous sommes les serviteurs, les intendants des mystères de Dieu, tout en ayant conscience que tout est l’œuvre de l’Esprit Saint. Il a reçu mission d’être l’artisan de la construction de l’Église. Nous sommes ses collaborateurs.

Durant cette année, à l’école de saint Paul, nous aurons à faire nôtre ces paroles de l’apôtre : “Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile” et “Je ne veux rien savoir parmi vous, sinon Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié”, “Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi, ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi”.

Enfin, ensemble, il nous est donné de célébrer l’eucharistie pour devenir les membres du Corps du Christ. Nous communions au corps du Christ et nous devenons ce que nous recevons. L’eucharistie dominicale est pour nous le sommet de notre vie chrétienne. Comme le disait un de nos pères dans la foi : “L’Église fait l’eucharistie et l’eucharistie dominicale
fait l’Église !”