Neuvième centenaire de la Consécration de notre Eglise Cathédrale

11 octobre 2011

Mot de l’évêque - EDA n°72

Le 8 octobre 1111, l’Église d’Avignon célébrait dans la joie la consécration de son Église Cathédrale. Cette année, notre Église célèbre dans la joie le neuvième centenaire de la consécration de la Métropole, la cathédrale Notre-Dame des Doms. Autrefois, le Vaucluse comportait plusieurs diocèses ; avant la Révolution, il y avait encore les diocèses de Cavaillon, d’Apt, de Carpentras, de Vaison-la-Romaine, d’Orange et d’Avignon. Dans le concordat, Napoléon a demandé que chaque département corresponde à un diocèse ; Avignon a fait quelque peu exception en gardant l’Enclave des Papes. Nous continuons à garder la mémoire de nos anciens diocèses, mais aujourd’hui notre Église Cathédrale est la Métropole Notre-Dame des Doms.

Cet anniversaire est d’abord pour nous l’occasion de rendre grâce pour tous ceux et celles qui nous ont précédés et qui nous ont transmis la foi. Si nous sommes chrétiens aujourd’hui, nous le leur devons : en famille, dans leur village et leur paroisse, dans nos différents diocèses, ils ont vécu de l’Evangile et l’ont transmis à leurs enfants. Par delà leurs péchés, leurs qualités et leurs défauts, ils se sont laissé transfigurer par le Christ sous la conduite de l’Esprit Saint. Ils ont témoigné de l’amour du Christ, de la miséricorde divine dans le quotidien de leur vie. Ils ont christianisé le monde dans lequel ils ont vécu. Aujourd’hui, nous voulons rendre grâce pour tous ces chrétiennes et ces chrétiens qui ont tissé cette longue chaîne de croyants qui nous ont transmis la foi. Aujourd’hui, nous voulons rendre grâce pour tous les prêtres qui, humblement, au quotidien, ont cheminé avec leur paroisse pour annoncer l’Evangile, sanctifier le peuple de Dieu qui leur était confié et conduire les uns et les autres jusqu’à la plénitude de la vie dans le Christ. Aujourd’hui, nous voulons rendre grâce pour les évêques qui se sont succédé dans les différents diocèses du Vaucluse et à Avignon depuis le début du e" data-scaytid="18">XIXe siècle.

Nous avons tout à la fois un devoir de mémoire et une exigence de continuer aujourd’hui à cheminer dans la foi à la rencontre du Christ pour qu’il puisse venir faire sa demeure en nous. Alors, nous pourrons rayonner son amour dans notre vie quotidienne, nous mettre au service de nos frères les plus pauvres et les plus démunis et construire ensemble, dans l’amour, l’Église qui est son corps.

Cet anniversaire s’accompagnera d’une année jubilaire. La célébration eucharistique du dimanche 9 octobre 2011 à 16h à la Métropole Notre-Dame des Doms présidée par le Cardinal Philippe Barbarin, Primat des Gaules, marquera l’ouverture de cette année jubilaire durant laquelle vous serez tous invités à faire le chemin du jubilé pour vivre dans toutes ses dimensions cette année jubilaire.

Autrefois, l’année jubilaire signifiait « une année de grâce de la part du Seigneur ». Durant celle-ci, toutes les dettes étaient remises, chaque famille retrouvait tous ses biens ; le peuple de Dieu vivait une véritable réconciliation avec Dieu et les uns avec les autres. Comment ne pas souhaiter que tous nous fassions l’expérience de l’année jubilaire à l’image de toutes les générations qui nous ont précédés.

Tous les temps forts de cette année jubilaire vous seront transmis par la commission chargée du jubilé, par le Recteur de la Métropole et le Chapitre métropolitain, ainsi que par vos prêtres dans chacune de nos paroisses.